Pierre et Gilles chez eux

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Pierre et Gilles chez eux
Pierre et Gilles chez eux
Pierre et Gilles chez eux
Pierre et Gilles chez eux
Pierre et Gilles chez eux
Pierre et Gilles chez eux
Pierre et Gilles chez eux
Pierre et Gilles chez eux
Pierre et Gilles chez eux

Commenter cet article

B.A. 21/05/2014 07:23

Cher Xchristoph vous n'avez pas besoin de signer, votre style est inimitable et vos références érudites n'appartiennent qu'à vous. Les hébergeurs sont tous plus calamiteux les uns que les autres. Il est en outre impossible de dialoguer avec eux puisqu'ils ne répondent jamais aux questions ou aux récrimination de leurs clients. Je vais essayer d'améliorer un peu la convivialité du blog mais je me sens bien impuissant en la matière. Le blog subit des attaques constantes et en effet "le ciel" un jour ou l'autre risque de carboniser les diagonales qui saura sans doute renaitre de ses cendres ailleurs. Son meilleur pare-feu est la fidélité et le nombre de ses lecteurs.

B.A.

charlus80 20/05/2014 19:27

Faire le ménage doit être un sacré boulot...;)

anonyme 21/05/2014 01:51

Charlus m'amuse avec son humour ! - même si son style est plus "direct" et bcp moins sophistiqué que celui du grand Palamède... Oh, cher B.A., ne nous dîtes pas qu'il faut réécrire son nom chaque fois ? Votre hébergeur se fout de nous, dites-le lui bien de notre part - et je reste anonyme, non pas par lâcheté mais par paresse. "J'en ai dit assez je pense en disant le prénom de l'oncle de Saint-Loup !" (paraphrasant, en plus, on l'aura reconnue, l'orgueilleuse carte de visite chantée d'Agamemnon dans une fameuse opérette d'Offenbach...)

xristophe 20/05/2014 15:06

Chacun ses goûts, ness'pas... Du moment qu'on n'est pas invité...
(Mais au fait, où sommes-nous ? Cher BA, help ! suis-je bien ici encore sur votre blog?)

anonyme 21/05/2014 02:18

Elle a raison Ismau : nous sommes perdus dans ce nouvel espace ripoliné, glacé et qui résonne (j'en viendrais par contraste à aimer presque le rococo fou des Gilles & Pierre)... Encore un coup des ennemis d'Angelo Rinaldi : je ne les ai pas tous encore exterminés. (Je sens que je perds toute "modération" dans cette histoire). Et certes c'est spacieux, c'est écrit gros ; on peut remonter (bien !) vers le message que l'on commente... Mais le choc ce matin fut de penser que quelque nouveau cataclysme vous avait frappé : quel feu du ciel avait anéanti de nuit l'inestimable trésor historique des Diagonales ? Je jure que ce me fut un coup au cœur...

B.A. 20/05/2014 20:37

Chère Ismau j'ai été obligé de changer la présentation du blog par l'hébergeur avec l'impossibilité de restaurer l'ancienne forme, mais je vous rappelle qu'il n'y a guère que 6 mois que les commentaires étaient directement visible du moins leur incipit. Je vais voir ce que je peux faire mais la nouvelle interface est beaucoup moins pratique et lisible pour moi. Cela devrait légèrement s'améliorer avec la pratique de cette nouvelle interface. J'espère néanmoins que cela ne va pas vous empêcher de commenter.

ismau 20/05/2014 19:06

J'espère vraiment que vous allez très vite restaurer VOTRE (notre) BLOG !!!
Heureusement, j'ai regardé hier vos échanges sur Rinaldi . Aujourd'hui ce serait absolument invisible et surtout impossible à d'en deviner l'emplacement et la nouveauté ( j'attends donc un peu pour vous répondre sur Mezescaze )
Pierre et Gilles, c'est amusant d'en retrouver là le décor et les "accessoires" ... j'ai bien aimé leur expo à la galerie Templon .

B.A. 20/05/2014 16:42

J'ai justement eu la chance d'être invité par le duo et j'ai donc pu voir le surprenant décor de leur quotidien.
Oui vous êtes bien sur mon blog, mais l'hébergeur l'ayant reconfiguré vous y trouverez peut être quelques changement que je suis loin de maitriser.

ocatvio 20/05/2014 14:10

bravo, très belle photo.