Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pause

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Pause

Le blog fait une pause d'un peu plus de trois semaines.

Le tenancier du lieu retourne au Japon pour admirer les cerisiers en fleurs entre autres.

A son retour beaucoup de dons, plein de messages et une palanquée d'abonnés lui feraient un grand plaisir.

Portez vous bien et parcourez sans modération le blog.

Partager cet article

Repost 0

Lectures d'hiver

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Clara, mars 2017

Clara, mars 2017

Lectures variées dominées par le chef d'oeuvre de Vargas Llosa qu'est "La fête au bouc". Le plaisir renouvelé de retrouver les aventures de Gordien dans la Rome antique avec "Les pilleurs du Nil. Le bonheur de retrouver l'émerveillement de l'enfance dans les histoires de Raymond Macherot. La belle découverte de "Pline" nouveau manga de Mari Yamazaki. Un beau voyage dans le Florence de la renaissance italienne offert par Dominique Fernandez. 

- Billy Bat, tome 20 / Naoki Urasawa & Takashi Nagasaki (manga)

- Silex and the city, 7 Poulpe Fiction / Jul (B.D)

- Patience / Daniel Clowes (B.D)

- Les veilleurs / Connie Willis (nouvelles)

- La fête au bouc / Mario Vargas Llosa (roman)

- Nuit noire sur Brest / Damien Cuvillier et Bertrand Galic & Kris (B.D.)

- Ikigami, tome 1 et 2 / Motoro Mase (manga)

- Le détroit de Behring / Emmanuel Carrère (essai)

- L'extrémité du monde / René de Ceccatty (roman)

- L'ile des téméraires tome 7 et 8 / Syuho Sato (manga)

-Le crime du Palace / Florence Tamagne (essais)

- Pline tome 1 et 2 / Mari Yamazaki & Tori Miki (manga)

- Cy Twombly / Roland Barthes (essai)

- La société du mystère / Dominique Fernandez (roman)

- Highland Fling / Nancy Mitford (roman)

- Les Croquillards / Raymond Macherot (BD)*

- Zizanon le terrible / Raymond Macherot (B.D)*

- Le retour de Chlorophyle / Raymond Macherot (B.D)*

- Mes remords sont mes regrets / Frédéric Mitterrand (récit)

- L'étrange bibliothèque / Haruki Murakami (nouvelle)

- Les pilleurs du Nil / Steven Saylor

 

* ces merveilleuses histoires sont publiées dans le tome 2 de l'intégrale Chlorophyle

 

Publié dans livre

Partager cet article

Repost 0

Soudain l'été dernier de Tennessee Williams à l'Odéon mis en scène par Stéphane Braunschweig

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Soudain l'été dernier de Tennessee Williams à l'Odéon mis en scène par Stéphane Braunschweig

Soudain l'été dernier est un concentré de Tennessee Williams. On y retrouve toutes les obsessions et les fantasmes du dramaturge: homosexualité clandestine, névrose narcissique, lobotomie, femme prédatrice et homme veule, pouvoir de l'argent, matriarcat castrateur, métaphores animalières, décadence d'une famille, course inéluctable vers la déchéance et la mort...

Ceux qui connaisse l'adaptation cinématographique de la pièce par Mankiewicz, totalement infidèle à l'oeuvre de Tennessee Williams feront bien de l'oublier.

Soudain l'été dernier de Tennessee Williams à l'Odéon mis en scène par Stéphane Braunschweig

Le rideau s'ouvre sur un jardin luxuriant, une jungle que l'on pourrait situer en Louisiane. Nous sommes dans les années 30. La date de 1935 est clairement citée. Madame Venable (Luce Mouchel) la riche propriétaire des lieux a, soudain l'été dernier, perdu son fils Sébastien, fils unique et adoré. Sébastien était un jeune poète, enfin pour sa mère, car il écrivait un poème par an et n'était plus si jeune que cela; il avait quarante ans. Il est mort dans un pays lointain dans des circonstances mystérieuses et atroces. Il était accompagné par sa jeune cousine, Catherine (Marie Raymond). La jeune femme qui n'était déjà pas un modèle d'équilibre avant le drame est depuis fort perturbée et réside dans une clinique. Madame Venable ulcérée par le récit que fait Catherine de la mort de Sébastien, va la revoir pour la première fois depuis la perte de son fils. Cette mère dévasté a fait venir un jeune psychiatre, le docteur Cukrowicz (Jean Baptiste Anoumon) en vu de lobotomiser Catherine. La pièce commence par la conversation entre madame Venable et le médecin. Dans les actes suivant la pièce va prendre la forme d'une psychanalyse de Catherine par le docteur Cukrowicz.

Soudain l'été dernier de Tennessee Williams à l'Odéon mis en scène par Stéphane Braunschweig

La complexité psychologique des principaux protagonistes de cette histoire, à commencer par celle du grand absent, Sébastien, va se révéler petit à petit au fil de la représentation. On comprendra qui était Sébastien. La lecture de "Soudain l'été dernier" par Stéphane Braunschweig laisse une grande latitude au spectateur. Il ne prend pas parti. Il permet à chacun juger si le récit de la mort de Sébastien par Catherine est de l'ordre du fantasme, de la métaphore ou si c'est la vérité.    

Soudain l'été dernier de Tennessee Williams à l'Odéon mis en scène par Stéphane Braunschweig

La mise en scène de Stéphane Braunschweig utilise bien la vaste scène de l'odéon, ce qui n'est pas une mince gageure pour un théâtre aussi statique que celui de Tennessee Williams. Il est en cela bien aidé par le beau décor, celui d'un jardin fantastique fidèle aux didascalies de l'auteur. Il est dommage que, pour le dernier acte, descendent des parois figurant lourdement une cellule capitonnée d'un asile d'aliénés, parois qui amputent le luxuriant jardin.

La mise en scène naturaliste sert bien la pièce, mettant en exergue la folie à la fois de madame Venable et de Catherine. Si la scénographie est convaincante il est dommage que Braunschweig ait voulu absolument faire le malin en distribuant le rôle du docteur à un noir, Jean Baptiste Anoumon, par ailleurs excellent comédien. C'est un contre sens absolu, comment imaginer un noir, d'origine polonaise de surcroit, médecin aliéniste, chef de service dans un hôpital du sud des Etats-Unis en 1935. Autre erreur de casting, celle d'avoir attribué le rôle du frère de Catherine, un jeune étudiant veule à Glenn Marausse, lui aussi très bon acteur, mais qui accuse bien ses trente ans. Il ne manque pourtant pas de jeunes comédiens de vingt ans talentueux d'autant que le rôle n'est pas très exigeant. Il en va tout autrement pour les partitions de madame Venable et de Catherine, deux rôles extrêmement exigeants tenus par deux actrice Luce Mouchel et Marie Raymond, que je ne connaissais pas, et qui sont exceptionnelles.

Malgré ces quelques réserves ce Soudain l'été dernier est un grand Tennessee Williams bien mis en valeur par Stéphane Braunschweig.  

Soudain l'été dernier de Tennessee Williams à l'Odéon mis en scène par Stéphane Braunschweig

Partager cet article

Repost 0

JeanJules-Antoine Lecomte-du-Nouÿ (1842-1923) : Eros-Cupidon (1873)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

JeanJules-Antoine Lecomte-du-Nouÿ (1842-1923) : Eros-Cupidon (1873)
JeanJules-Antoine Lecomte-du-Nouÿ (1842-1923) : Eros-Cupidon (1873)

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Kent Monkman

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Que la jeunesse...

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Luca Guarini - Self-portrait

Luca Guarini - Self-portrait

Ph. Miguel Villalobos

Ph. Miguel Villalobos

Que la jeunesse...
Ph. Cornell Capa

Ph. Cornell Capa

Ph. Ian Cole

Ph. Ian Cole

Que la jeunesse...
Ph. M. Kulisch

Ph. M. Kulisch

Ph. Nino Yap

Ph. Nino Yap

Ph. Evgeny Mokhorev

Ph. Evgeny Mokhorev

 Luke Haplin as Sandy Ricks in the 1960s Flipper TV series

Luke Haplin as Sandy Ricks in the 1960s Flipper TV series

photo Luciano

photo Luciano

Ph. Herbert List - Lecteurs (1950)

Ph. Herbert List - Lecteurs (1950)

Oliver Marcus Starpov et Magnus Christoffersen

Oliver Marcus Starpov et Magnus Christoffersen

photo Duval

photo Duval

photo Duval

photo Duval

photo Duval

photo Duval

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Ph List herbert -. Max Scheler dans la cour du Palazzo dei Conservatori- Rome 1949

Ph List herbert -. Max Scheler dans la cour du Palazzo dei Conservatori- Rome 1949

Publié dans adolescent

Partager cet article

Repost 0

en hommage à Cueco

Publié le par lesdiagonalesdutemps

en hommage à Cueco

Les humoristes ne me font pas rire mais le peintre Cueco m'a fait m'esbaudir durant des années en écoutant les décraqués puis les papous dans la tête. Il n'y reviendra plus. Reste la poésie de ses oeuvres.

en hommage à Cueco
en hommage à Cueco
en hommage à Cueco
en hommage à Cueco
en hommage à Cueco
en hommage à Cueco
en hommage à Cueco

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Terry Smith

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Sergei volant de rocher en rocher. Près de Iron Mountain. Photographiée par Terry Smith (2016)

Sergei volant de rocher en rocher. Près de Iron Mountain. Photographiée par Terry Smith (2016)

Francis à quai en Caroline du Sud. "Whatever"(2015) par le photographe Terry Smith

Francis à quai en Caroline du Sud. "Whatever"(2015) par le photographe Terry Smith

Josh traînait au coin de la rue. San Diego, Californie (2009) par le photographe Terry Smith

Josh traînait au coin de la rue. San Diego, Californie (2009) par le photographe Terry Smith

Zander Hodgson San Diego, CA. (2009) par le photographe Terry Smith

Zander Hodgson San Diego, CA. (2009) par le photographe Terry Smith

Daniel Cavanaugh s'étirant. Tempa, Arizona (2007) par le photographe Terry Smith

Daniel Cavanaugh s'étirant. Tempa, Arizona (2007) par le photographe Terry Smith

Joshua dans la ruelle. San Diego, Californie (2015)

Joshua dans la ruelle. San Diego, Californie (2015)

Reed avec un regard direct vers l'objectif,  San Diego, Californie (2015)

Reed avec un regard direct vers l'objectif, San Diego, Californie (2015)

Matt flânant dans Death Valley, en Californie, (2016)

Matt flânant dans Death Valley, en Californie, (2016)

Matt, San Diego, 2016

Matt, San Diego, 2016

Chris

Chris

Cameron, San Diego, 2016

Cameron, San Diego, 2016

Dylan Monroe, San Diego, 2010

Dylan Monroe, San Diego, 2010

Cameron à Ocean Beach, Californie (2016)

Cameron à Ocean Beach, Californie (2016)

  Cameron à San Diego, en Californie (2016)

Cameron à San Diego, en Californie (2016)

Cameron à San Diego, en Californie (2016)

Cameron à San Diego, en Californie (2016)

Cameron à San Diego, en Californie (2016)

Cameron à San Diego, en Californie (2016)

Cameron dort dans notre chambre d'Hôtel. San Diego, Californie (2016)

Cameron dort dans notre chambre d'Hôtel. San Diego, Californie (2016)

Matt à San Diego, en Californie (2016)

Matt à San Diego, en Californie (2016)

Matt à San Diego, en Californie (2016)

Matt à San Diego, en Californie (2016)

Matt à San Diego, en Californie (2016)

Matt à San Diego, en Californie (2016)

 Orange sur l'orange ~  Matt à San Diego, en Californie (2016)

Orange sur l'orange ~ Matt à San Diego, en Californie (2016)

Publié dans photographe, adolescent

Partager cet article

Repost 0

Bernardus Johannes Blommers, Badende jongens in het kanaal

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Bernardus Johannes Blommers, Badende jongens in het kanaal

Publié dans peinture

Partager cet article

Repost 0

Mitch Zachary

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Publié dans photographe

Partager cet article

Repost 0